La Rawbank a organisé en son siège, ce vendredi 04 Juillet 2014, une conférence de Presse à laquelle a pris part M. Marcel Collet du Parc Marin des Mangroves et au cours de laquelle l’A.D.G de la banque M. Thierry Taeymans a offert un cheque de 30 000 UDS pour les activités du Parc.
Situé dans la ville de Muanda dans la province du Bas Congo, le Parc Marin des Mangroves bénéficie pour la deuxième fois d’un soutien financier de la Rawbank.

Depuis 2013, la Rawbank s’est investie à soutenir les activités de protection du Parc Marin des Mangroves en apportant une première enveloppe de 30 000 USD.

«Sensible à la conservation de la nature en République Démocratique du Congo, Rawbank s’est toujours engagée à apporter son soutien à des projets qui favorisent la protection de l’environnement, des espaces naturels et de la biodiversité», a déclaré M. Taeymans dans son speech. Et Thierry Taeymans d’ ajouter:

«Grace au premier financement de la Rawbank, conjugué à ceux des autres partenaires, les dirigeants du Parc marin des Mangroves ont pu y déployer en 2013 quelques activités d’envergure».

Parc Marin des Mangroves, une réserve naturelle aux espèces rares

Le Parc Marin des Mangroves est une aire protégée créée en 1992 qui est gérée par l’Institut Congolais pour la Conservation de la Nature (ICCN). Cette réserve naturelle est adossée à l’océan Atlantique à proximité de la ville côtière de Muanda. D’une superficie de 75. 000 ha incluant une bande océanique de 2 km de large qui s’étend sur toute le côte congolaise, le Parc est situé à l’embouchure du fleuve Congo, dans la province du Bas-Congo.

Ce parc tire son nom de l’existence de multiples forêts de Mangroves en son sein, une flore spécifique à cet écotone entre terre et mer qu’il convient de préserver pour éviter l’érosion des côtes et maintenir le riche biotope nécessaire à la reproduction de la faune océanique congolaise (poissons, crustacés, coquillages).

De nombreux poissons d’eau douce et d’eau de mer peuplent les Mangroves. Des récentes études ont démontrés que 80% des espèces de poissons consommés par l’homme se retrouve dans la mangrove.

La faune du Parc Marin des Mangroves inclut entre autre le Lamatin d’Afrique (Trichechus senegalensis) et cinq espèces de tortues marines. La protection de ces espèces phares et la sauvegarde du biotope unique du delta du fleuve Congo et du littoral Atlantique congolais ont pleinement justifié la création de ce parc.

L’écosystème du Parc est constitué d’une flore comprenant plusieurs espèces de palétuviers et des plantes endémiques à la région côtière du golf de Guinée.

Attrait et Perspectives touristiques

Ce Parc a été aussi créé pour promouvoir le tourisme sur l’axe Kinshasa-Océan grâces aux nombreuses potentialités de vision de la flore et de la faune qu’elle contient, et parle milieu humide exceptionnel qui la caractérise.

Parmi les activités organisées sur place, l’ont retrouve entres autres:

  • Promenade sur les multiples canaux sillonnant les îles de Mangroves (où pullulent rabes et poissons amphibies) à la découverte des singes talopoins, plus petits singes d’Afrique.
  • Visite aux derniers hippopotames du Bas-Congo à Luango-Nzambi
  • Activités créatives sur la plage océanique avec une bande de sable de grande qualité
  • Dégustation des produits de la mer etc.

Le soutien financier octroyé par la Rawbank en 2013 a permis au responsables du Parc de construire une closerie à la plage de la Tonde, d’ouvrir un bureau pour la promotion du tourisme et son mobilier, etc…

L’apport du financement 2013 ayant été apprécié et jugé excellent par la Rawbank, celle ci s’est donc engagée à verser une tranche de 30 000 USD pour l’année 2014 dont l’objet n’est autre que la consolidation des activités déployées en 2013.

Laura Kaseka/MMC