Consécutivement aux allégations portées par une certaine presse à son encontre et à celui de son Management, la Direction de la RAWBANK SA tient à clarifier l’opinion publique sur ce qui suit :

1. De la prétendue acceptation par Rawbank des paiements en or et/ou en diamant effectués par ses clients.

La législation de la République Démocratique du Congo et particulièrement celle qui régit les activités des établissements de crédit n’autorise pas aux banques commerciales de recevoir des tels paiements ni de procéder au stockage de ces métaux précieux.

Rawbank n’a donc jamais réalisé, à quelque titre que ce soit ces activités.

Conformément à la Réglementation de change en vigueur en République Démocratique du Congo, RAWBANK procède uniquement à la validation des documents d’exportation des matières précieuses, pour compte de ces clients.

2. Du financement des projets et activités des agents économiques.

RAWBANK SA est une institution bancaire et apolitique, dont la mission consiste à financer l’économie au travers de la collecte de l’épargne du public et l’octroi des crédits.

Les seuls projets et activités que nous acceptons de financer sont ceux qui répondent le mieux aux exigences fixées par la réglementation en vigueur en République Démocratique du Congo et à nos Politiques en matière de Crédit, de lutte contre le blanchiment, le financement du terrorisme et la prolifération des armes de destruction massive, ainsi que de gestion des risques environnementaux et sociaux.

3. De l’actionnariat de la RAWBANK SA.

Au regard de la législation congolaise, la présence des sociétés « offshore » dans l’actionnariat d’une banque commerciale n’est pas interdite, pour autant que ces dernières répondent aux conditions d’éligibilité fixées par la loi.

Les sociétés détenant le capital de la RAWBANK SA sont des entités jouissant de l’honorabilité et de la pleine capacité d’exercer leurs activités dans leur pays d’incorporation, et s’acquittent régulièrement de toutes leurs obligations, notamment fiscales.
La preuve en est que leur entrée dans le capital de notre institution a été validée et agréée par la Banque Centrale du Congo.

En outre, RAWBANK SA n’a jamais eu l’intention de dissimuler l’identité de ses véritables bénéficiaires économiques. Au contraire, elle a toujours été transparente sur ce sujet, dont elle reconnait parfaitement sa pertinence, tant à l’égard de ses partenaires et correspondants bancaires, qu’à celui de sa clientèle et autres parties-prenantes.

4. De KPM FINANCE SA.

La désignation d’un administrateur délégué d’un établissement de crédit comme administrateur dans une autre société n’est pas interdite lorsqu’elle est faite dans le respect des conditions légales en la matière.

C’est ainsi qu’en 2004 M. Thierry TAEYMANS a intégré le Conseil d’administration de la société KPM FINANCE, une société anonyme de droit belge, en qualité d’Administrateur non actif. Il en est sorti en 2005.

Il n’a jamais donc pris part à la gestion active de cette société, ni intervenu dans d’autres entités constituées et/ou ultérieurement rattachées à KPM FINANCE SA.

Selon le Moniteur belge, cette société a fait un aveu de faillite en 2012, contrairement à ce qui est rapporté dans une certaine presse qui parle de faillite pour activité frauduleuse.

RAWBANK SA tient à rassurer l’opinion publique et l’ensemble de ses parties-prenantes de son ferme engagement à assurer et à maintenir la transparence de ses activités.

Elle entreprend continuellement, sous l’impulsion de son Management, de s’aligner sur les standards de gestion et des normes éthiques les plus élevées.

Déterminée à poursuivre l’accomplissement de sa mission, RAWBANK SA remercie sa clientèle et ses partenaires pour la confiance qu’ils continuent à lui témoigner et leurs réaffirme son attachement à sa vocation, à savoir être la Banque de référence en République Démocratique du Congo.

Fait à Kinshasa, le 9 Avril 2016
COMMUNICATION RAWBANK SA
Rawbank_logo